Ecoute-moiMoumoune


par

Bélinda A., Anthony B. Kimberley B., Séverine B., Laura B., Dylan C., Antoine D., Lesly D., Mélissa D.,  Nicolas D., Florine D., Justine D., Anaïs D., Marie D., Windy D., Amandine M., Megan D., Emilie D., Antoine E., Megane D., Loïc F., Laura G., Alison J., Maëva L., Julien L., Justine L., Mandy L., Maxime L., Justine M., Adeline M., Auréline M., Caroline R., Sophie S., Killian T., Audrey W. et Christian Quennehen (professeur de lettres-histoire)

 

Chapitre 1
La rencontre

 

Joy a les cheveux mi-longs blonds, naturellement noirs. Les yeux vairons – bleus et verts. Elle est joyeuse, rit facilement pour rien, mais a tendance à s’énerver trop vite quand quelqu’un l’interroge sur sa famille. Son enfance est un sujet qu’elle évite d’aborder. Son apparence est plutôt simple, mais elle prend un soin particulier dans sa façon de s’habiller. Sa dentition n’est pas parfaite. Elle en est complexée. Elle espère économiser en travaillant au McDo de Berck et faire disparaître cette difformité.

7h45, la voix de Michel Telo envahit la chambre et le réveil sonne. Joy ouvre les yeux, sort de son lit, retire son pyjama. Elle se dirige vers son armoire pour prendre ses affaires de sport puis les enfile. Avant de partir faire son jogging habituel, elle n’oublie pas d’aller dire au revoir à Moumoune, son poisson rouge. Il regarde la jeune femme de vingt-deux ans avec des yeux exorbités et semble fixer ses lèvres pour comprendre ce qu’elle lui dit.

– Moumoune, je ne serai pas longue. Ne fais pas trop de bêtises et garde bien la maison.

Elle passe devant le grand miroir de la salle à manger pour se regarder une dernière fois afin de vérifier que sa tenue est parfaite. Elle ouvre la porte de son appartement et s’élance en direction de l’esplanade sous un temps magnifique.

Cette fois-ci, la jeune femme emprunte un autre chemin, car celui de d’habitude est en travaux. Un garçon en roller passe près d’elle et la bouscule. Celle-ci tombe. Le rire des mouettes au-dessus d’elle la fait rougir. Un serveur d’un restaurant à proximité se précipite vers elle pour l’aider à se relever.

Elle est tout de suite attirée par ce charmant jeune homme qui a l’air d’un surfeur. Ses yeux bleus brillent à la lueur du soleil. Joy se surprend à sourire et met vite sa main devant sa bouche. D’un air inquiet, le garçon lui demande comment elle va. Joy bégaye et devient encore plus rouge. Elle lui répond « tout va bien » puis le remercie de s’être inquiété. Le serveur voit du sang sur son jogging déchiré et lui propose de venir dans le restaurant qui appartient à ses parents pour lui prodiguer les premiers soins. Elle hésite et ne sait pas quoi lui répondre, mais le suit malgré tout.

Une fois Joy installée à une table de la terrasse, le garçon lui remonte son jogging, désinfecte sa blessure et lui met un pansement.

La jeune femme ne sait plus comment réagir et n’ose plus bouger.

Le serveur lui propose de boire un café avec lui pour se remettre de ses émotions. Elle accepte, car elle se dit que boire un café avec lui ne l’engage à rien.

Joy s’assoit à une table en attendant que le jeune homme revienne avec les cafés. Pendant ce temps, la jeune femme se demande pourquoi elle est dans cet endroit. Quelques minutes plus tard, le serveur s’assoit avec elle. Il dépose les tasses sur la table.

– Voici votre café, dit-il. Je me présente, je m’appelle Nathan.
– Mon nom est Joy. Heureuse de vous connaître.
– Joli prénom. Peut-on se tutoyer ?
– Oui, bien sûr, dit-elle, se contentant d’un sourire en coin pour ne pas dévoiler sa dentition inégale.
– C’est la première fois que je te vois passer ici… Viens-tu d’emménager ?
– Je…. euh… non. Je ne cours pas de ce côté d’habitude, et pour mon travail, je n’empreinte pas ce chemin non plus.
– Ah ! Et tu travailles dans quel domaine ?
– Je… suis… une… euh… manager.
– Plutôt pas mal. Je dois retourner travailler. Puis-je t’inviter à la soirée d’anniversaire de ma sœur ?

– Oui, avec plaisir !

– D’accord, la soirée se passe au 33 rue de l’Esplanade à 20 heures.
– Bien sûr, j’y serai, à demain.

Joy se lève, part dans la direction opposée en le saluant de la main.

 

* * *

Suite à cette rencontre devant le restaurant, Joy rentre chez elle et décide de se préparer pour travailler. Elle choisit sa tenue tout en racontant à Moumoune sa chute durant son footing.

– Ah ! Moumoune, il faut que je t’explique. Il m’est arrivé quelque chose d’extraordinaire ! Ce matin, j’ai dû prendre un autre chemin pour courir quand un abruti de garçon en roller passe devant moi et me fait tomber. Et sans se retourner, il continue sa route ! Non, mais tu te rends compte ? Les garçons sont de moins en moins galants ! Bref, tout ça, ce n’est rien comparé à ce qui s’est passé ensuite. Un serveur, beau gosse, qui était en face est venu m’aider à me relever, il a constaté que mon genou saignait énormément. Il m’a souri de toutes ses dents, a caressé mes cheveux pour me rassurer et sans que je le lui demande m’a prise dans ses bras pour m’amener sur la terrasse du restaurant de ses parents (le restaurant d’Artois) pour me soigner. C’était un instant magique ! Puis il m’a proposé un café pour oublier ma chute. Ce café était un vrai délice. L’espace d’un instant, j’ai cru être en face du séduisant Georges Clooney. Cet homme me fait tourner la tête rien qu’en prononçant cette célèbre phrase : « What else ? » Waouh ! Carrément craquant. En plus de ça, tu sais pas quoi ? Il m’a invitée à l’anniversaire de sa sœur ! Je suis tellement heureuse de le revoir, mais j’appréhende aussi énormément. Est-ce que je lui plais, tu crois, Moumoune ?

Le poisson rouge tourne plusieurs fois dans son bocal et regarde Joy.

– Tu as raison Moumoune, je me pose beaucoup trop de questions. Tout se passera bien.

 

* * *
            

Le lendemain soir, Joy arrive devant chez Nathan. La jeune femme est impressionnée. C’est une gigantesque maison. De couleur blanche et bleu. Avec de grandes fenêtres illuminées par le coucher du soleil. La maison lui semble immense. Il y a plein de fleurs sur le balcon. Cette grande demeure lui fait penser à une maison de riches. Elle  ressemble à une villa.

Joy se demande si elle doit y aller. Finalement, après quelques hésitations, elle remonte la vitre teintée et sort de la voiture – une Golf. Elle s’avance dans le jardin. Vêtue d’une longue robe rouge, elle rejoint  son magnifique sauveteur. En le cherchant parmi les nombreux invités, elle l’aperçoit sur une scène tenant une guitare électrique. Il interprète une chanson de Johnny Halliday. Joy reconnaît le morceau de « Gabrielle ». Le jeune homme est accompagné d’une fille brune qui chante au micro.

Dès qu’il l’aperçoit, Nathan interrompt son interprétation pour la rejoindre. Il descend de la scène puis s’avance vers elle et lui dit :

– Bienvenue Joy, je peux t’inviter à boire une coupelle de champagne ?
– Bonsoir Nathan, je voudrais bien, lui dit-elle d’un air timide.

Nathan va vite chercher deux coupelles de champagne sur le bar et la retrouve sur un balcon. Il lui donne cette coupe et s’exprime :

– Alors, la soirée se passe bien ?
– Oui, très bien merci…

Joy et Nathan discutent un peu, puis un long silence s’installe. Joy commence à avoir le cœur qui bat de plus en plus fort.

La chanteuse quitte la scène tout en faisant attention où elle pose les pieds. Et là Joy pense : mais pourquoi marche-t-elle d’une façon pareille ?

Joy dit à Nathan :

– Qui était la fille avec toi sur scène ?
– C’est ma petite sœur, Roxane !
– Quel âge a-t-elle ?
– Elle vient d’avoir ses dix-neuf ans.
– Où est-elle ? J’aimerais lui souhaiter son anniversaire…
– Elle doit être vers le buffet, allons voir.

Les deux jeunes gens se dirigent vers le buffet, mais ne voient pas la chanteuse.

– Ma sœur est peut-être dans la cuisine !

Alors, ils vont voir dans la cuisine.

La pièce est vide, sans lumière et sans aucun bruit.

Ils ne l’aperçoivent toujours pas !

– Désolé, elle doit être sûrement fatiguée après cette journée éprouvante et cette dure soirée.

Joy est déçue, elle ne montre pas son sentiment.

– Tant pis, répond-elle, je la verrai une autre fois. Que fait ta sœur dans la vie ?
– Elle fait des études en philosophie.
– Elle étudie dans quelle fac ?

Rougissant, Nathan change de sujet :

– Tu n’aurais pas envie d’un petit toast ?
– Oui, bonne idée. Allons manger un petit quelque chose.

Plus tard dans la soirée, Roxane n’est toujours pas réapparue parmi les invités. Joy trouve cela étrange, mais ne préfère rien dire.

Fermant les yeux, elle pense à cette jeune fille aux yeux bleus.

Perturbée par ces visions, elle se pose un tas de questions.

Qu’est-ce qui m’arrive ? Pourquoi je rêve d’elle tout à coup comme ça ? Je ne suis pas amoureuse d’elle quand même ?

– Il se fait tard, je vais me coucher ! dit Joy tout en étant mal à l’aise.
– Tu ne veux pas rester encore un peu ? propose Nathan. J’ai encore plein de choses à te raconter !

Joy lui répond, hésitante :

– Non, demain, je me lève tôt et une grosse journée m’attend.

Avec un air déçu, Nathan lui répond :

– Hé bien, tant pis. On se voit plus tard si tu le souhaites pour discuter ou faire un footing ensemble.
– Peux-tu me laisser ton numéro de téléphone ou un moyen de te contacter ? demande Joy.
– Pas de soucis, voici une carte qui te montre sur quel numéro m’appeler.
– Je te remercie ! Je la garde précieusement dans mon sac. Bonne soirée.
– Merci, toi aussi.

Ils se quittent du regard, partent chacun de leur côté… Puis ils se retournent en même temps. Nathan fait un clin d’œil et ils se quittent définitivement.

 

Chapitre 2
Le doute s’installe

 

Dans son lit deux places, Joy tente désespérément de s’endormir. Elle ne cesse de remuer. Elle ne trouve pas le sommeil, ce qui n’est pas étonnant vu l’étrange soirée qu’elle a passée. Elle essaye donc de se concentrer sur Nathan, mais l’image de sa sœur revient dans sa mémoire.

Elle se rappelle la façon qu’elle a de bouger sur scène, sa coiffure, son regard bleu océan. Et puis, un tas de questions se bouscule dans sa tête. Pourquoi ? Comment cela a-t-il pu arriver ? Qu’est-ce que cela peut signifier, ça ne peut tout de même pas être de l’amour ! Elle n’arrive pas à comprendre. Elle se tourne et se retourne dans son lit, ouvre et ferme les yeux sans arrêt revoyant toujours le visage de Roxane. Tardivement, elle finit par s’endormir.

Le lendemain matin, elle se réveille avec une petite migraine. Elle remarque qu’elle n’avait pas mis son réveil. Elle regarde l’heure en vitesse et constate qu’elle n’est pas en retard. Elle se motive toutefois, car elle sait qu’elle doit aller travailler.

Après avoir déjeuné, Joy cherche son meilleur ami :

– Moumoune, où es-tu ? Pourquoi ai-je changé de place le bocal, je suis une idiote.

Cette fois-ci elle l’a laissé sur l’étagère du salon. Au fond du bocal de son poisson rouge se trouvent des petits cailloux orange ainsi qu’une petite maison de couleur noire. Joy a choisi de ne pas lui mettre des plantes pour éviter que Moumoune éternue.

Elle commence à lui raconter son histoire. Quand tout à coup, le poisson se penche sur le dos et il se met à penser :

Va parler ailleurs, tes ragots j’en ai assez… De toute façon, contrairement à ce que tu penses, je te déteste ! Et puis au lieu de passer ton temps avec ce garçon et cette fille, occupe-toi un peu de moi. Épouse un vieux riche et tu auras une vie meilleure, finie la routine de McDo !

– Tu as raison, avoue Joy, je ferai mieux de me reprendre en main et de m’intéresser à autre chose. Oh ! merci Moumoune tu es toujours là pour me donner des conseils. Bon, moi, je file au travail sinon je vais vraiment être en retard.

 

* * *

Un coeur qui bat pour deux
Un coeur qui bat pour deux (un deuxième titre pour la nouvelle)

 

Onze heures, Joy arrive au McDo. Elle enfile son pantalon, sa chemise et sa casquette noire. Elle salue ses collègues en passant et discute avec Laurence, une fille qu’elle apprécie beaucoup. Sa chef en les voyant leur rappelle qu’il y a du monde qui attend. Joy part s’installer derrière le comptoir et commence sa journée. Les clients défilent les uns après les autres. Au bout d’une demi-heure, elle entend deux jeunes parler. Elle reconnaît la voix de Nathan. En levant la tête, elle le voit tout de suite. Elle le pense seul, mais aperçoit Roxane derrière lui, en fauteuil roulant.

Joy se baisse immédiatement, longe le comptoir en espérant que Nathan ne l’a pas vue. Mais elle bute contre sa chef. Une dame stricte d’un mètre quatre-vingt et de cent trente kilos. Le genre de femme qui passe dans les films d’horreur !

Joy repart sur son lieu de travail tout en se cachant derrière un plateau.

Discrètement, elle appelle Laurence pour la remplacer. Elle marche rapidement vers les toilettes en étant choquée d’avoir vu Roxane ainsi. Elle attend quelques minutes que Nathan quitte le comptoir. En sortant, elle tombe nez à nez avec lui.

– Euh… Bonjour Joy
– Bonjour, dit-elle en rougissant.
– Que fais-tu ici ?
– J’aide mes employés, nous manquons de personnel.
– Joy !! hurle sa chef.
– Bon, je te laisse, je repars travailler…

Joy retourne dans la salle, les joues écarlates. Elle est mal. Elle est certaine qu’il ne croit pas son mensonge. Pendant tout le temps où ses nouvelles connaissances sont dans la salle, Joy évite le regard curieux de Nathan.

 

Chapitre 3
La rencontre de Joy et Roxane chez Nathan

 

Le lendemain, Joy va chez Nathan pour s’expliquer, car elle se sent honteuse de lui avoir menti. Arrivée à sa demeure, elle frappe à la porte, mais c’est Roxane, qui lui ouvre la porte.

Étonnée, la sœur de Nathan lui demande ce qu’elle fait là.

Joy ne sait plus quoi dire et tout en bégayant, elle lui demande si Nathan est là.

– Mon frère n’est pas là. Qui es-tu au juste ?
– Je m’appelle Joy, je suis une amie proche de Nathan.
– Ah… Oui, je t’ai vue à la fête. Rentres si tu veux, il ne va pas tarder à faire son apparition.
– Avec plaisir.

Et voilà Joy qui rentre dans la maison. Roxane lui propose de faire comme chez elle. Qu’elle peut s’asseoir. Elle s’installe dans le canapé. Roxane propose un café à Joy. Elle accepte à une seule condition : que ce soit elle qui le prépare. Puis les deux jeunes filles discutent dans le salon.

– Dis-moi, demande Joy. Pourquoi ne t’ai-je pas beaucoup vue à ton anniversaire ?
– J’étais sur la scène… Je chantais, mais je suis partie me reposer.
– Pourquoi ? Te sentais-tu mal ?
– Je venais de passer une dure journée.
– Rien de trop grave ?

Joy pose ces questions pour connaître la vérité sur son handicap.

– Non, ne t’inquiète pas, la rassure Roxane. Allez, n’en parlons plus. Écoutons un peu de musique.

Elle prend la télécommande de la chaîne HIFI. Un CD de Michel Télo est déjà dedans. La musique envahit la pièce. Et là, Joy se plonge dans ses pensées.

Elle me ressemble beaucoup. Moi aussi, j’adore cette musique. J’aimerais beaucoup connaître cette fille, mais seulement comme amie. Je crois que je ne peux vivre que des liens d’amitié avec elle. Mes sentiments se tournent plutôt vers son frère. J’aurais vraiment de la chance de l’avoir comme confidente à la place de Moumoune.

Joy regarde Roxane. Elle se dandine dans son fauteuil tout en agitant ses bras et en écoutant les paroles de Michel Télo.

À la fin de la musique, elles se racontent des blagues. Par la suite, Joy n’a plus l’impression de parler à une inconnue et ose lui demander ce qui lui est arrivé pour qu’elle soit dans un fauteuil roulant. Roxane perd son sourire. Ses yeux se mettent à larmoyer et sa voix à sangloter.

– Si tu ne veux pas en parler, ce n’est pas grave. Je ne te force pas, tu sais ? Je peux comprendre.

– Non, ne t’inquiète pas. Je pense que ça me fera du bien de t’en parler. C’était, il y a trois ans, je devais dormir chez ma copine. Dans la soirée, elle m’a proposé de sortir en discothèque. J’étais en désaccord, mais après réflexion, j’ai accepté l’invitation. La soirée se passait bien, nous avions beaucoup ri et dansé. Nous avions exagéré sur la boisson. À l’époque, nous n’étions pas conscientes du danger. Ma copine a repris le volant pour rentrer. Et ensuite, le trou noir ! Je me suis réveillée à l’hôpital où j’appris qu’on avait eu un grave accident de voiture et que ma copine était morte sur le coup. Quant à moi, les médecins m’ont annoncé que je ne marcherai plus. Mais grâce à mes trois ans de rééducation, je commence enfin à pouvoir tenir debout plus longtemps et à faire quelques pas. C’est pour cela qu’à mon anniversaire, je suis vite partie. Je n’aime pas être entourée par beaucoup de gens. Souvent, ils me regardent avec pitié. J’aime chanter, c’est ma passion et j’adore la faire partager. Mais chaque concert que je donne, c’est mon handicap qui refait surface. Je suis obligée de me maintenir debout grâce au micro qui est fixé pour ne pas tomber.

Joy est émue par cette histoire que Roxane lui dévoile, mais elle lui dit à contrecœur :

– Il se fait tard, je dois partir. Mon poisson rouge, Moumoune, passe sur 30 millions d’amis.
– C’est vrai ? demande Roxane.
– Non, c’est une blague, mais je dois partir pour m’occuper de Moumoune.

Sa nouvelle amie esquisse un sourire :

– D’accord, reviens quand tu veux.
– OK, à plus…, bredouille Joy émerveillée par la dentition parfaite de la jeune femme.
– À bientôt.

Joy se lève en pensant que Roxane va la suivre. Elle franchit alors la porte seule et monte dans sa voiture après avoir passé une bonne après-midi. Seulement, elle regrette de ne pas avoir vu Nathan.

Joy démarre sa Golf et, après quelques mètres, elle regarde dans son rétroviseur. Quand soudain, elle voit une voiture rentrer chez Roxane et Nathan. Joy regarde le véhicule et aperçoit son ami en sortir. Alors, elle se maudit de ne pas être restée plus longtemps et repart chez elle. La nuit commence à tomber et elle se souvient que sa Golf n’a plus qu’un phare qui fonctionne.

Une fois à son appartement, elle repense au déroulement de son après-midi avec Roxane. Et surtout à Nathan.

* * *

En fin de soirée, après avoir changé l’eau de Moumoune, Joy décide d’appeler Nathan pour lui annoncer qu’elle n’est pas manager, mais serveuse. Elle compose le numéro de son prince sur le clavier de son téléphone en se demandant si cela est une bonne idée.

– Bon, Moumoune, il faut que je me lance ! Je ne peux pas continuer à lui mentir si longtemps !

Elle appuie sur la touche « appel »… Une première sonnerie retentit.

– Non, je ne peux pas, il faut que je raccroche !
– Allô?
– Euh… Euh…
– Joy ?
– Salut Nathan, cet après-midi avec ta sœur était vraiment formidable.
– Ah ! Tu as vu Rox ?
– Euh… Oui… Bref, j’ai quelque chose à te dire par rapport à ce qui s’est passé au McDo.
– Je t’écoute…
– Je t’ai menti.
– Comment ça ?
– Je t’ai dit l’autre jour que j’étais manager, mais c’est faux. Je ne suis pas manager, juste une simple serveuse. J’ai eu peur que tu saches la vérité quand tu es arrivé au McDonald ce midi avec Roxane. Donc je me suis cachée et j’ai demandé à ma collègue de me remplacer… Je sais que de toute manière tu aurais deviné la vérité.
– Oui, j’avais deviné. Je ne comprends pas, pourquoi m’as-tu menti ?
– J’avais peur que tu me prennes pour une moins que rien.
– Eh bien… Je suis tout de même déçu, j’aurais préféré que tu me l’avoues dès le début.
– Je suis vraiment désolée, Nathan. J’avais tellement peur de ne pas te plaire. J’espère que tu me pardonneras.
– Bon, c’est d’accord. De toute façon, je n’arrive pas à rester fâcher contre toi. Je n’ai jamais jugé quelqu’un par rapport à ce qu’il fait, mais à ce qu’il est !

Nathan se tait un instant, puis reprend :

– Je dois t’avouer quelque chose, puisque moi non plus je ne veux plus te mentir. Roxane…
– Oui Roxane ?
– Eh bien, je te l’ai caché depuis le début, mais elle a eu un accident il y a très longtemps et c’est à cause de ses jambes qu’elle est en fauteuil roulant. Je n’aime pas trop évoquer ce sujet, il me rappelle trop de mauvais souvenirs. Tu sais, elle déteste se montrer en public de peur que l’on ait pitié d’elle.
– Je te comprends, moi aussi, je n’aime pas parler de mon passé, de mon enfance… Mais Roxane m’a parlé de son accident.
– Ah bon ? Elle t’en a sûrement parlé cet après-midi, j’pense…
– Roxane a dû t’expliquer pourquoi j’étais chez toi, répond Joy. Si elle ne l’a pas fait, je vais te le dire : je voulais te revoir pour t’avouer toute la vérité. Puis elle m’a parlé de sa santé lors de notre discussion.
– Ah mince ! Ça m’aurait tellement fait plaisir de te voir. Je suis heureux que toi et Roxane vous vous entendiez si bien, puis ça me soulage qu’elle te l’ait dit par elle-même. Maintenant, nous n’avons plus aucun secret l’un pour l’autre. J’aimerais savoir pourquoi tu ne veux pas parler de ton enfance…
– Oui… C’est toujours un sujet difficile à expliquer, ma vie n’a jamais été stable. Mon enfance se résume à : foyer, famille d’accueil, malheur. Mes parents sont morts à l’âge de cinq ans, je n’avais aucune famille à part eux…
– Je suis vraiment désolé, j’éviterai d’aborder ce sujet à présent. Maintenant, je vais t’offrir une nouvelle famille ! Toi, Roxane, moi et le bonheur.
– Oh Nathan ! Ça me fait réellement plaisir ce que tu me dis là… Je commence déjà à connaître la définition du bonheur grâce à toi. Je dois te laisser, on se voit demain ?
– Oui, à demain.

Elle pose le téléphone et se dirige vers le bocal de son poisson rouge.

Joy le prend et s’assoit dans son fauteuil pour se confier à Moumoune. Celui-ci la regarde et se demande ce qu’elle va bien pouvoir lui raconter encore.

– Ho, Moumoune ! Je lui ai avoué la vérité. Demain, je me lancerai et je lui dirai ce que je ressens pour lui. Il est beau, adorable, tellement serviable !

Moumoune commence à s’agiter dans son bocal en fonçant sur la paroi. L’eau se met à déborder. Joy panique. Elle prend le bocal et le vide dans la baignoire pour que Moumoune puisse nager librement. Elle a tellement eu peur qu’il meure…

 

Chapitre 4
Un sentiment presque avoué

 

Un choix difficile

Un choix difficile (autre titre )

 

Quelques jours plus tard, Joy donne rendez-vous à Nathan à la plage.

Avant de partir de chez elle, Joy se regarde dans la glace et se dit qu’il est temps de lui dévoiler les sentiments qu’elle éprouve pour lui.

Lorsque Joy arrive au bord de la plage, Nathan est déjà arrivé. Et il l’attend devant le stand de char à voile. Joy l’aperçoit au loin, son cœur se met à battre très fort et elle rougit. Elle s’avance ensuite pour le rejoindre devant le stand.

Elle s’apprête à lui dévoiler ce qu’elle ressent quand il lui annonce :

– Je nous ai réservé un char à voile, ça te dit ?

Joy n’est pas du tout ravie, elle fait une triste tête, mais répond :

– Bonne idée, ça fait longtemps que je n’en ai pas fait.

Après avoir passé une heure à faire du char à voile, ils s’étendent sur le sable, au soleil, pour se reposer. En s’asseyant, Nathan hurle. Joy lui demande ce qu’il a. Il lui tend sa main en montrant qu’il s’est coupé avec un bout de verre. Joy l’aide à se relever et l’emmène au restaurant de ses parents.

Après que Joy l’ait soigné, ils mangent une glace ensemble. Mais le temps passe et Joy doit partir. En rentrant chez elle, la jeune femme raconte sa journée à Moumoune et lui confie qu’elle n’a toujours pas réussi à dire à Nathan l’amour qu’elle ressent pour lui.

Nathan appelle Joy pour lui demander si elle est d’accord pour aller manger ce soir au restaurant. Joy accepte avec plaisir. Elle se dit que ça pourrait enfin être le bon moment pour lui parler de ses sentiments.

 

* * *

 

Joy et Nathan arrivent dans le restaurant. Une musique de fond berce le lieu. Un endroit classique, mais très chic avec de la lumière tamisée qui donne une ambiance intime.

La jeune femme et le garçon s’installent le plus loin possible des autres clients pour pouvoir discuter à l’abri des regards.

Joy prend une profonde inspiration et se lance :

– Je dois te parler de quelque chose… Je préfère en discuter avec toi, je n’arrive plus à te le cacher.
– Explique-moi…
– Euh…, dit Joy en se mordillant la lèvre, la première fois que je t’ai vu, je suis tombée sous ton charme. Et depuis quelques jours, ça devient difficile de te voir rien qu’en ami. J’ai envie d’aller plus loin.

Nathan prend la main de Joy et réplique :

– Ce que tu me dis me va droit au cœur, car je n’étais pas sûr de tes sentiments envers moi.

Joy et Nathan passent leur commande. Joy prend un assortiment de salade et Nathan choisit les moules marinières. En attendant leurs plats, le serveur leur propose un apéritif qu’ils acceptent avec plaisir.

Après avoir passé dix minutes à se regarder dans le blanc des yeux, et de parler de leur vie, de leur vécu, le serveur arrive avec les plats.

– Merci beaucoup, Monsieur ! annonce Joy au serveur.

Joy et Nathan dégustent leur plat tout en se regardant. Puis ils demandent au serveur d’apporter l’addition. Ils payent et sortent du restaurant.

Ils se retrouvent sur l’esplanade. Il y fait froid. Nathan prend les mains de Joy et attire celle qu’il aime contre lui pour la réchauffer. Joy sent le souffle chaud de sa respiration dans le creux de son cou. Elle retire doucement sa tête. Nathan la regarde et lui glisse un petit « je t’aime » à l’oreille. Joy, tout émue, finit par lui répondre « moi aussi ». Un instant de silence, et Nathan glisse sa main dans les cheveux de la jeune femme puis il pose tendrement ses lèvres sur celles de Joy.

Joy recule et se sent gêné. Nathan lui demande si elle regrette ce baiser. Elle lui confesse alors :

–  Non, mais… mes dents.
–  Qu’est-ce qu’elles ont tes dents ?
– Tu ne vois donc pas ?! Elles sont horribles !
– Ne dis pas de sottises, tu as un sourire magnifique. Ne fais pas une fixation dessus, il n’y a que toi qui remarque un défaut à ta dentition. Peu importe ce qui te dérange, ce n’est pas un problème pour moi, je t’aime comme tu es.

Sur ceci, Joy se met à rougir, sourit et embrasse Nathan.

 

 

Épilogue

Durant plusieurs jours, Joy n’avait donné aucun signe de vie. Elle avait laissé le pauvre Moumoune désespérément seul dans la baignoire. Il devenait de plus en plus fou à tourner en rond. Il essaya de s’échapper plusieurs fois, mais en vain. Moumoune n’était pas idiot, il se doutait de la relation entre Nathan et Joy. S’en était trop pour lui, à force de tirer sur le bouchon de la baignoire avec sa bouche, celui-ci céda et Moumoune disparut dans un tourbillon d’eau.

Pendant ce temps, Joy avait quitté son ancienne vie pour vivre avec Nathan. Elle s’était rendu compte qu’elle se sentait beaucoup mieux avec la famille de Nathan. Et s’en était fini de son ancien confident Moumoune grâce à Roxane.

 

FIN

 

Retour à la page atelier d'écriture?

Retour à la page de présentation de l'auteur ?

Retour à la Page d'Accueil du site...