Les chiens cessent d'aboyer et se dévoilent!

 

Quatrième de couverture

 

Les thèmes explorés dans ce roman :

l’intolérance, la haine, le racisme, la bêtise, la lassitude, le cynisme, les regrets et la littérature anarchiste.

 

Le style de l'auteur :

des mots plus aiguisés qu’une lame d’Opinel,

des phrases mordantes comme une mâchoire de doberman,

et ambiance aussi noire que le charbon.

 

Ses inspirations :

L'inspiration est liée à l'actualité du début d'année 2010 (l'histoire du roman se déroulant du 19 février au 11 mars 2010) avec en arrière-plan le passé générationnel de l'auteur et de ses contemporains.

L'autre versant est littéraire: ce sont les oeuvres de James Ellroy (Underworld USA), de Patrick Senécal (Le vide) et de Max Stirner (L'unique et sa propriété) ainsi que le roman graphique: Watchmen.

 

Les personnages principaux :

David Blacke: quarantenaire de police et capitaine.

Signes particuliers  : ancien libraire, parle aux plafonds.

Autres  : aime le rosé et la littérature anarchiste.

 

Amélie Laribi: Lieutenante de police.

Signes particuliers: rêveuse, femme-flic intègre et professionnelle.

Autres: originaire des corons d’Auchel.

 

Gilbert Desforges: Agent de police.

Signes particuliers: raciste.

Autres: décomplexé.

 

Alexis Picavette: Agent de police.

Signes particuliers: roux.

Autres: le plus drôle du commissariat d’Auchel.

 

Valéry Bullitt (alias « Branche de Thym »: Journaliste pour la Voix du Nord.

Signes particuliers: intégré et jusqu’au-boutiste.

Autres: comédien, amateur de belles voitures.

 

Jean-Paul Pelletier (alias « Tas de Saindoux »): Patron de bar.

Signes particuliers: éleveur de Rubiconds, anti-européen acharné, anti-loi anti-tabac.

Autres: est régulièrement entouré de la blonde savante, du comique en jeans, du type aux relations à tiroirs et du péril jeune au chômage.