L'HISTOIRE

Après « Le Masque de l’Archange », Michaël MOSLONKA nous propose un nouveau voyage dans son univers avec « L’Enfant du Placard et la Méchante Sorcière de l'Est de la Rue du Masque ».
Héritier des Frères Grimm et de Perrault, il puise dans son expérience d’éducateur pour nous offrir un conte riche en enseignements où règne une bonne humeur teintée de fantaisie.

Elvis a dix ans.
Il a été baptisé ainsi parce que sa mère aime Elvis Presley, le chanteur de rock américain. Pas son père. Non. Lui, il dit que le rockeur est un drogué doublé d’une feignasse. Sa mère, elle, dit que le King est un prince charmant et qu’il ne frapperait jamais une femme. Même avec une rose.
(…)
En ce moment, Elvis est dans le placard à balais juste sous la cage d’escalier, au rez-de-chaussée. Et en l’y enfermant sa mère lui a dit : « si tu cries, je m’en vais chercher la sorcière au bout de la rue ! » Celle qui habite la 34ème rue. La rue du Masque.

La Méchante Sorcière de l’Est de la Rue du Masque… Brrr !!!!

Alors le petit garçon décide d’affronter ses angoisses, accompagné de compagnons bien singuliers Lord Rat-Blay, le rongeur très très savant, et Charly un chat Pistolero.
Osant sortir de son placard, Elvis part à la rencontre de cette redoutable sorcière.

Copyright Catsasha Juillet 2007

Le parcours semé d’embûches de cet enfant du placard est une véritable leçon de courage. Un cri de révolte pour se libérer de ses peurs.

Une belle histoire qui s’adresse aussi bien aux jeunes lecteurs qu’aux grands enfants… Entre Alice au pays des merveilles et Pinocchio…

 

 

Retour...